Familles d'oiseaux

Hirondelle d'oiseau, à quoi ça ressemble et ce qu'il mange

Pin
Send
Share
Send
Send


Delichon dasypus Bonaparte, 1850

Hirondelle de bonaparte

Iskerki haya kharachkhayy

Chun chuk kharaachygayy

Nhạn hông trắng Á châu

烟 腹 毛 脚 燕 [yan-ru mao-jiao-yan]

Les matériaux utilisés:

Zabelin V.I., Zabelina G.A., Tsegdar U. Dictionnaire en six langues des noms d'oiseaux de Touva et de la Mongolie occidentale. Novosibirsk: Maison d'édition du SB RAS, 1999.

Prokofiev S.M. La nature de la Khakassie. Abakan: livre khakassien. maison d'édition, 1993.

Fomin V.E., Bold A. Catalogue des oiseaux de la République populaire de Mongolie. Moscou: Nauka, 1991.

Balát F. Klíč k určování našich ptáků v přírodě. Praha: Academia, 1986.

Ferianc O. Vtáky Slovenska. Bratislava: Veda, 1977.

Makatsch W. Die Eier Der Vögel Europas. Neumann Verlag, 1974.

Que mangent les hirondelles?

Comme l'hirondelle passe presque tout son temps en vol, elle se nourrit à la volée. Planant dans les airs avec un bec ouvert, les oiseaux attrapent des moucherons et des insectes, qui sont la nourriture principale. Les hirondelles préfèrent également les insectes, les sauterelles, les bougies et les libellules qui leur sont savoureuses.

En vol, les oiseaux ouvrent la bouche, attrapent divers insectes, qu'ils avalent après s'être rempli la bouche. La digestion accélérée des oiseaux ne leur permet pas d'être distraits de la chasse.

Les poussins après la naissance ne peuvent pas voler avant l'âge de 2 semaines. Dans un premier temps, les hirondelles nourrissent leur progéniture avec les insectes capturés de leur lit dans la bouche des poussins, qui les avalent indépendamment.

Le besoin en eau est éteint par les gouttelettes de pluie et l'évaporation collectées par le bec ouvert. Les hirondelles vivant près des plans d'eau ou volant à proximité peuvent capturer de petites portions d'eau avec leur bec.

Avaler. Les hirondelles collectent des matériaux pour construire des nids.

Taxonomie

L'hirondelle urbaine, appelée Hirundo urbica, a été décrite pour la première fois scientifiquement par le naturaliste suédois Karl Linnaeus en 1758 dans la 10e édition de ses Systèmes de la Nature. Plus tard, en 1854, l'Américain Thomas Horsfield et le Britannique Frederick Moore placèrent cette espèce dans un genre distinct Delichon. Le nom générique Delichon est un anagramme du mot grec ancien χελιδών (lu comme «chelidon»), signifiant «avaler». Nom de l'espèce urbicum (Urbica jusqu'en 2004, modifié selon les règles de la grammaire latine), est traduit du latin par «urbain». Autrement dit, le nom scientifique peut être traduit par «hirondelle de la ville» - le même nom est utilisé en russe.

Le genre Delichon, réunissant actuellement trois espèces d'hirondelles avec un sommet bleu, un fond blanc et une queue supérieure blanche, était autrefois isolé du genre des hirondelles rustiques. Jusqu'à récemment, l'entonnoir oriental (Delichon dasypus), habitant les régions montagneuses d'Asie centrale et orientale, était considéré comme conspécifique par rapport à l'hirondelle urbaine et était considéré comme sa sous-espèce Delichon urbicum dasypus. Une autre espèce du genre des hirondelles urbaines, l'entonnoir népalais (Delichon nipalense), vit dans les régions montagneuses de l'Asie du Sud. Bien que les trois espèces se ressemblent beaucoup, seuls le ventre et le haut de la queue de l'hirondelle citadine sont d'un blanc pur.

Il existe deux sous-espèces de l'hirondelle urbaine. La sous-espèce nominative est l'entonnoir européen D. u. urbicum Linnaeus, 1758, habite toute l'Europe, l'Afrique du Nord et l'Asie à l'ouest du Yenisei. Sous-espèces Entonnoirs sibériens D. u. lagopodum, décrit en 1811 par le célèbre scientifique allemand et russe Peter Simon Pallas, vit en Sibérie à l'est du Yenisei, au nord de la Mongolie et au nord de la Chine. La sous-espèce D. u. meridionalis des pays méditerranéens a récemment été généralement reconnu comme un soi-disant «coin», c'est-à-dire une population avec un changement progressif du gradient de tout trait sous l'influence de facteurs physiques et géographiques.

Habitat et hivernage

Les hirondelles se nourrissent presque toujours à la volée, elles nécessitent donc beaucoup d'énergie pour chercher de la nourriture. Ainsi, ces oiseaux ont besoin de beaucoup de nourriture. C'est pourquoi ils vivent dans des zones plus chaudes... Mais dans le nord et dans les régions polaires, ces oiseaux sont pratiquement introuvables:

  1. La plus grande diversité d'espèces se trouve sur le continent africain.
  2. Des espèces sédentaires de ces oiseaux vivent dans la zone tropicale.
  3. Seules les espèces migratrices vivent dans la zone tempérée.
  4. Parmi les hirondelles, urbaines et rurales sont classiquement distinguées.Cette division est relative.
  5. À leur tour, les représentants des villes sont généralement divisés en européens et sibériens.
  6. Les hirondelles européennes vivent en Europe, en Asie à l'ouest de la rivière Yenisei, dans le nord de l'Amérique.
  7. Les espèces sibériennes habitent la Chine, la Sibérie et la Mongolie.

Ces oiseaux migrateurs arrivent sur les sites de nidification à la fin du printemps - fin avril ou début mai... Ils partent pour hiverner fin août - début septembre. Ces oiseaux sont très sympathiques. Si l'un des couples trouve un endroit approprié pour construire un nid, tous les autres oiseaux essaient de construire leur habitation aussi près que possible. Les nids sont fixés mur à mur au sens littéral du terme.

Les hirondelles européennes s'envolent vers l'Afrique subsaharienne pour l'hiver. Le lieu d'hivernage des hirondelles de Sibérie est la partie sud de la Chine et les contreforts de l'Himalaya.

Les hirondelles rustiques hivernent en Amérique du Sud, en Asie du Sud et en Indonésie. Ces oiseaux ne se trouvent pas en Australie.

Les habitudes d'hirondelle et leur habitat

Actuellement, une description de 79 espèces de représentants de la famille des hirondelles a été donnée. Ces créatures se trouvent presque partout. Leur habitat s'étend en Afrique, en Asie, en Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu'en Europe. Une hirondelle n'est pas toujours un oiseau migrateur. Par exemple, dans les régions chaudes, ces créatures peuvent vivre toute l'année. Dans les régions du nord, seules certaines espèces d'oiseaux migrent au printemps. Dans une période favorable, les hirondelles peuvent trouver ici un nombre suffisant d'insectes pour nourrir les poussins voraces. C'est grâce au mode de vie migratoire de ces créatures qu'il est difficile de trouver une personne qui ne saurait pas à quoi elle ressemble en vol et assise sur une branche. Même les jeunes enfants n'ont aucune difficulté à les identifier.

La taille des hirondelles est petite. Le poids, selon les espèces, peut varier de 12 à 64 g. La longueur de leur corps gracieux peut varier de 9 à 24 cm.

Malgré le fait que différents types d'hirondelles vivent dans le monde entier, ces créatures présentent de nombreuses similitudes, notamment:

  • éclat métallique de plumes sur le dos,
  • poitrine large
  • un large bec court à la base,
  • grande gueule,
  • absence de différences externes entre les oiseaux féminins et masculins,
  • plumage bien ajusté au corps,
  • doigts tenaces aux longues griffes,
  • aucune différence de couleur de plumage chez les oiseaux adultes et les poussins.

Les hirondelles ont de très longues ailes par rapport au corps. Leur portée peut aller de 32 à 35 cm L'apparence de divers représentants de la famille des hirondelles présente certaines différences. Malgré la longueur considérable des ailes, elles sont plutôt étroites. La queue a la forme d'une fourche. Les plumes sur le dos des oiseaux sont généralement de couleur foncée, tandis que sur l'abdomen, elles sont blanches ou beige clair. Selon les espèces, le plumage des hirondelles peut varier en couleur.

Depuis l'Antiquité, ces petites créatures font des nids sous les toits.

Bien que les gens sachent presque partout à quoi ressemble cet oiseau, de nombreux faits intéressants sur les hirondelles sont devenus connus relativement récemment.

En raison de leur structure corporelle unique, ils se distinguent par une maniabilité accrue, par conséquent, ils sont capables d'attraper même les insectes les plus agiles, y compris les libellules, à la volée. Il n'y a pas d'insectes que les hirondelles ne peuvent pas rattraper. La large bouche permet à cet oiseau de se nourrir à la volée.

Où vivent-ils?

L'hirondelle vit presque sur tout le territoire du globe, à l'exception de l'extrême nord. Cet oiseau migrateur, malgré sa petite taille, est capable de parcourez d'énormes distances deux fois par an... Auparavant, jusqu'au 18ème siècle, les naturalistes croyaient que les hirondelles hibernent au fond des lacs pour passer l'hiver, il était si difficile de le croire.

Cet oiseau est aimé en Russie, son image est populaire et a toujours été utilisée dans les légendes folkloriques. Les migrations d'hirondelles, leur départ vers les régions chaudes en hiver et leur arrivée au printemps étaient associés au cycle de la vie et de la mort dans la nature.

Hirondelle rustique

Ce type d'oiseau pour la colonisation choisit de petites villes, villes ou villages. Parfois, il peut être vu dans la région rocheuse du Caucase. Le plumage de l'hirondelle rustique est noir et blanc. Le dos est bleu foncé avec un éclat métallique et l'abdomen est blanc. Dans la zone du front, il y a une couleur rouge-brun, une bande sombre traverse la gorge dans le sens transversal. Au-dessus de la queue, le plumage est sombre ou rougeâtre.

Construire un nid

Nest équipe dans les bâtiments résidentiels, en règle générale, choisit ceux en bois, directement sous le toit du bâtiment, hangar, pont. Comme matériau de construction pour le nid utilise des morceaux de limon, de sable limoneux ou d'argile... Il les relie avec de la salive collante. Il utilise également un matériau supplémentaire qui donne à la structure sa résistance:

  • Cheveu,
  • tiges de plantes,
  • chaume.

L'hirondelle est tapissée de plumes à l'intérieur du nid. La forme de l'habitation est en forme de coupe, «l'entrée» est d'en haut. L'hirondelle rustique attache son nid aux planches ou aux poutres sous le toit. La hauteur du logement est généralement de 8 cm, le diamètre est de 8 à 14 cm.

Dans l'ouest de la Russie, la construction du nid d'hirondelle commence dans la seconde quinzaine de mai.

La reproduction

La saison des amours commence à la fin du temps froid, dès que le temps s'installe. Le mâle à la conquête de la femelle démontre sa beauté: déploie ses ailes et chante des chansons... Une paire est créée une fois et dure toute une vie. De mai à août, la femelle peut pondre trois fois.

La couvée de l'hirondelle rustique contient 5 œufs, qui sont de couleur brun-rouge moucheté. Les deux parents sont engagés dans l'incubation, qui dure environ 13 jours. Deux semaines plus tard, des poussins naissent, complètement sans défense. Environ trois semaines après la naissance de leur progéniture, ils sont pris en charge, mais au 22e jour de leur vie, ils peuvent déjà voler, et ils commencent à vivre de manière indépendante et à gagner leur propre nourriture en une semaine. Certains aident les parents à nourrir les poussins de la deuxième couvée.

Avec l'arrivée de l'automne début septembre, les oiseaux quittent leur patrie et s'envolent vers les lieux d'hivernage pour revenir à nouveau début mai. Hirondelles rustiques hiver en Afrique du Sud et centraleet aussi en Inde.

Que mange l'hirondelle?

La nourriture principale de l'hirondelle rustique est constituée d'insectes, qui sont rapidement capturés à la volée. Cette fonctionnalité est souvent utilisée par les gens comme prévisions météorologiques. Mais en réalité, il n'y a aucun lien avec la pluie. Ces oiseaux chassent généralement à basse altitude, tandis que les martinets urbains et les martinets volent haut à la recherche de nourriture, et le soir ils s'enfoncent plus bas au sol, car il y a beaucoup d'insectes à ce moment.

Dans le régime de l'hirondelle rustique petits insectes:

  • Coléoptères,
  • Mouches,
  • Les moustiques,
  • Devenir aveugle
  • Moucherons,
  • papillons,
  • Sauterelles,
  • Araignées.

Les insectes toxiques tels que les abeilles sont à peine touchés. La proie est avalée entière, malgré la couverture dure de certains coléoptères, car la digestion est intense.

Ennemis naturels

Pour ces oiseaux, le plus grand le danger est le faucon hobby... Lui, tout comme eux, est rapide et agile, alors il attend une proie dans les airs. Grâce à leurs capacités de vol exceptionnelles, les hirondelles rustiques parviennent à éviter de rencontrer d'autres prédateurs. Mais ils deviennent vulnérables aux attaques ennemies lorsqu'ils volent vers le réservoir à la recherche de matériel pour le nid, ils sont donc engagés dans ce groupe.

Périodiquement, il y a des preuves de croisements entre l'hirondelle rustique et l'hirondelle citadine. La fréquence de ces rapports par des experts est évaluée de telle manière que ces deux espèces de l'ordre des passereaux ont plus relation génétique étroiteque prévu.

Zone

Réparti dans toute l'Europe, à l'exception des régions extrêmes du nord de la Scandinavie, de la péninsule de Kola et au nord du 66e parallèle entre la mer Blanche et l'Oural. En Sibérie, il monte au nord dans la vallée de l'Ob jusqu'à 65 ° N. sh., dans la vallée de Yenisei jusqu'à 70 ° N. sh., dans la vallée d'Anabara jusqu'à 72 ° N. sh., dans la vallée de la Lena jusqu'à 71 ° N. sh., dans la vallée d'Alazeyi jusqu'à 70 ° N. sh., dans la vallée de la Kolyma jusqu'à 69 ° N.sh., sur la côte Pacifique, au milieu de l'Anadyr et sur les rives nord de la mer d'Okhotsk. La frontière sud traverse la Syrie, l'Irak, le sud de l'Iran, le sud de l'Afghanistan et les pentes de l'Himalaya. En Afrique, se reproduit dans le nord-ouest du continent depuis l'ouest de la Cyrénaïque vers l'est jusqu'au Maroc et vers le sud jusqu'aux montagnes de l'Atlas.

Entonnoirs dans le village

Habitat

À l'état sauvage, l'hirondelle urbaine nidifie généralement dans des grottes rocheuses de couleur claire ou des crevasses de roches sédimentaires, généralement le long des rives des rivières de montagne. Occasionnellement, occupe des nids d'oiseaux de rivage le long des falaises d'argile. Avec l'émergence des villes, les hirondelles ont commencé à aménager leurs nids sous les toits et les avant-toits des maisons, préférant les bâtiments en pierre ou en brique - pour cette raison, il est beaucoup plus courant dans les villes que dans les villages et les villages. Peu à peu, ces oiseaux sont devenus une espèce synanthropique typique, se rencontrant de moins en moins en dehors des colonies. Dans les montagnes, il s'élève jusqu'à 2200 m au-dessus du niveau de la mer.

Les biotopes fourragers sont des espaces ouverts avec une végétation herbeuse: prairies, pâturages, terres agricoles, généralement près de l'eau. Comparé à d'autres hirondelles, il reste souvent près des arbres sur lesquels il repose. Dans les lieux de migration hivernale, il se produit sur des paysages ouverts similaires, cependant, comparé à l'hirondelle rustique hivernante, il est moins perceptible, mène un mode de vie nomade et vole à haute altitude. Sous les tropiques, comme par exemple en Afrique de l'Est et en Thaïlande, il se maintient principalement sur les collines.

Groupe d'hirondelles de la ville sur la ligne électrique

Nature du séjour

Oiseau migrateur dans toute son aire de répartition. Les populations occidentales hivernent en Afrique au sud du désert du Sahara, celles de l'est dans le sud de la Chine, les contreforts de l'Himalaya et en Asie du Sud-Est. Elle vole généralement sur un large front pendant la journée (certains individus se déplacent la nuit). arrivent généralement aux sites de nidification plus tard que les autres hirondelles, lorsque la première verdure apparaît sur les arbres. Ils apparaissent en Transcaucasie dans les dix premiers jours d'avril, dans le sud de l'Ukraine à la mi-avril, dans le nord de l'Ukraine et dans les États baltes fin avril, dans la région de Saint-Pétersbourg dans la première moitié de Mai, à Arkhangelsk dans la seconde moitié de ce mois. Migration automnale d'août à septembre, dans l'ordre inverse - plus la population est éloignée au nord, plus tôt les oiseaux commencent à migrer vers le sud. Il y a des cas de vols accidentels vers l'ouest vers Terre-Neuve, les Bermudes et les Açores, vers l'est vers l'Alaska.

Au cours de la migration ou à l'arrivée sur les sites de nidification, il existe des cas connus de décès massifs associés à une vague de froid brutale. Par exemple, en 1974 dans les Alpes suisses, des centaines de milliers d'oiseaux morts ont été trouvés dans des conditions de gel et de fortes chutes de neige. Avec l'arrivée du temps froid, les oiseaux se blottissent ensemble dans un endroit isolé et tombent dans un état second, deviennent très léthargiques.

La nature et le mode de vie des hirondelles

Les hirondelles étant en partie des oiseaux migrateurs, elles effectuent de longs vols deux fois par an. Il arrive souvent qu'en raison de mauvaises conditions météorologiques, des volées entières d'oiseaux meurent. Presque toute la vie des oiseaux d'hirondelles passe dans l'air, ils se reposent très rarement.

Leurs membres ne sont pratiquement pas adaptés au mouvement au sol, c'est pourquoi ils ne descendent sur eux que pour collecter du matériel pour faire un nid. Bien sûr, ils ne peuvent se déplacer au sol que très lentement et maladroitement. Mais dans les airs, ces oiseaux se sentent très libres, ils peuvent voler très bas au-dessus du sol et très haut dans le ciel.

Parmi les passereaux, c'est l'oiseau volant le plus rapide, juste derrière l'oiseau hirondelle - le véloce. Souvent, le martinet est confondu avec les hirondelles, en fait, l'oiseau ressemble beaucoup à une hirondelle. Avalez la vitesse est de 120 km / h. Elle a une très belle voix, son chant ressemble à un gazouillis qui se termine par un trille.

Écoutez la voix de l'hirondelle


Les oiseaux chassent les insectes et les coléoptères, qui sont également capturés en vol. Les oiseaux mangent également des sauterelles, des libellules et des grillons.Près de 98% de tous les aliments à avaler sont des insectes. Les oiseaux nourrissent également leurs poussins à la volée.

Nidification et reproduction

Les hirondelles sont considérées comme des oiseaux monogames.... Pendant une saison, ils choisissent un seul partenaire et lui restent fidèles. Dans les régions du sud, les femelles parviennent à faire 2 couvées d'œufs par an, et dans les régions du nord une seule.

L'oiseau construit son nid d'une manière inhabituelle pour les oiseaux. Le nid a la forme d'un panier, qui est soigneusement collé à la paroi verticale en haut et sur le côté. Comme matériau pour construire un nid, les oiseaux utilisent de la terre, qui est mélangée à leur propre salive. Ce mélange durcit rapidement et se transforme en un matériau très durable. Les hirondelles construisent souvent leurs habitations sur des falaises ou dans des grottes. Les hirondelles étant des oiseaux scolarisés, elles forment des colonies importantes, qui peuvent compter plusieurs centaines de familles.

Hirondelles modernes de plus en plus souvent, ils ont commencé à utiliser les murs des bâtiments des villes et villages pour leurs besoins. Dans des conditions naturelles, on ne trouve aujourd'hui que des hirondelles côtières. Ils construisent leurs nids dans des falaises au sol sableux ou argileux. En terrain meuble, les hirondelles creusent des trous et y construisent des nids.

L'intérieur du nid est tapissé de plumes, de brins d'herbe doux et de duvet. Chaque nid pond de 3 à 6 œufs par saison. Dans les 2 semaines, la femelle incube des œufs et le mâle apporte sa nourriture au nid à ce moment. Si le temps est mauvais à l'extérieur, l'alimentation peut ne pas être suffisante et la période d'incubation est alors retardée jusqu'à trois semaines.

Les poussins éclosent des œufs complètement sans plumes et impuissants... Ces bébés passent les trois premières semaines de leur vie dans des nids. À ce moment, les deux parents reçoivent de la nourriture et l'apportent au nid à leur progéniture. Étant donné que les parents chassent principalement de petits insectes, ils doivent voler jusqu'au nid avec leur proie jusqu'à 600 fois par coup. Après avoir grandi, les jeunes individus s'envolent pour les quartiers d'hiver avec leurs parents en Inde, en Indochine, en Afrique ou en Amérique du Sud.

Si un prédateur attaque une hirondelle, tous les oiseaux commencent à se faire entendre et tentent d'effrayer l'ennemi et de le confondre. Dans certains cas, ces petits oiseaux parviennent même à effrayer un aussi grand prédateur qu'un renard.

Vidéo sur les hirondelles

En soumettant un commentaire, vous confirmez que vous acceptez le traitement des données personnelles conformément à la politique de confidentialité

Pin
Send
Share
Send
Send