Familles d'oiseaux

Oiseau rougequeue

Pin
Send
Share
Send
Send


L'Union russe pour la conservation des oiseaux a nommé le redstart l'oiseau de 2015. Le plus connu et le plus répandu dans notre pays est le rouge-queue commun (c'est aussi le rouge-queue de jardin, le foulque rouge). Ce petit, plus petit qu'un moineau, est un oiseau de la famille des moucherons à la queue rouge vif, qu'il secoue souvent. En conséquence, la tache rouge devient clairement visible sur le fond du dos gris et des ailes brunes de l'oiseau et ressemble à une braise évasée. Autres signes externes de cet oiseau: les mâles ont un bas du corps tout rougeâtre, les côtés de la tête et de la gorge sont noirs et le front est blanc (d'où le nom chauve). Les femelles sont brun clair, plus foncées dessus, avec des ailes brunes. Les juvéniles sont brunâtres avec des stries foncées. La principale caractéristique d'identification - une queue orange-rouge - est présente chez les mâles, les femelles et les jeunes oiseaux.

La queue rouge et "brûlante" de l'oiseau est devenue la raison de son nom russe. La queue ardente a également été notée par Karl Linnaeus, qui en 1758 a décrit le rougequeue sous le nom latin Phoenicurus phoenicurus, qui peut être traduit par "Phoenix Tail". Le phénix, nous nous en souvenons, selon la légende ancienne, brûlait dans le feu et renaissait à nouveau, et le mot grec οὐρά signifie une queue.

En anglais, le redstart s'appelle rouge-queue... Mot début dans ce cas, retourne au moyen anglais stert et vieil anglais Steort "queue". Au mot début, qui signifie «commencer» (du vieil anglais styrtan "Jump up") ça n'a rien à voir. La queue rouge de l'oiseau a également attiré l'attention des autres peuples. Par conséquent, dans de nombreuses langues, le nom du redstart signifie "queue rouge" (italien codirosso, Suédois rödstjärt, grec κοκκινούρης, Danois rødstjert, Biélorusse queue de minerai). Le rougequeue a aussi un nom en espagnol abanicoce qui signifie littéralement fan. Apparemment, les Espagnols attentifs ont remarqué comment le rouge-queue mâle ouvre périodiquement sa queue, comme un éventail. Nom finlandais pour redstart leppälintu "Oiseau d'aulne". Les Roumains l'appellent codraş, qui peut être traduit par "lesovik", mais ils connaissent aussi le nom coadă-roşc'est à dire "Queue rouge".

Le rouge-queue vit dans les forêts de feuillus, souvent dans les jardins et les parcs. Elle arrange des nids dans des creux, des souches, parfois même au sol sous des buissons. Le rougequeue s'installe également dans des niches de bâtiments humains, même dans des tas de bois. Habituellement, le rouge-queue reste bas, sur les branches des arbres, sur les buissons, vole au sol, où il cherche de la nourriture. Cependant, le mâle chanteur peut prendre de la place au sommet de l'arbre.

Un expert du chant des oiseaux, Ivan Shamov, a écrit à propos du rouge-queue: «En avril, dès que les jardins commencent à se dessécher après le dégel printanier, comme le rouge-queue est déjà là, il a volé de pays lointains vers ses lieux de nidification, année après année. cherchant son coin sans erreur, et dès le petit matin, dès qu'une traînée de lumière apparaît à l'est, l'oiseau annonce le jardin avec son modeste chant caractéristique, au mois de mai son chant n'est pas interrompu même à nuit. En entendant, il semble sortir avec les mots: fi! re-re-re-re, fleur-fleur. si invariablement répété dans un plan, mais il est remarquable que le redstart ne mette presque jamais la même fin dans sa chanson, mais à chaque fois une nouvelle. Et avec cela, l'oiseau est très divertissant, vous écoutez toujours avec plaisir et essayez de comprendre quelle sera la fin. Habituellement, il se compose des envies de différents oiseaux. En plus de cette chanson du rouge-queue, la lectrice a sans aucun doute entendu son envie caractéristique: arrête! uit! qu'elle répète bruyamment et continuellement, surtout avant une tempête, et quand elle s'inquiète de quelque chose, elle crie: uit-te-tek! (Nos oiseaux chanteurs, 1910).

Dans les chants et les cris de nombreux oiseaux, les gens sont habitués à entendre des mots et des phrases significatifs. Par exemple, on croyait que le vanneau demandait: «À qui êtes-vous? À qui êtes-vous? », Et lentilles:« Avez-vous vu Vitya? Avez-vous vu Nikita? " Le chant du rouge-queue n'a pas échappé à une interprétation aussi folklorique. Les paysans de la province de Smolensk croyaient que le rouge-queue se vantait: "J'étais à Saint-Pétersbourg, j'étais à Saint-Pétersbourg ... J'ai vu Peter, j'ai vu Peter."

Le rouge-queue se nourrit d'insectes. L'oiseau les cherche sur le sol et sur les branches et peut les attraper à la volée. En 1940, l'ornithologue A.N. Promptov a calculé qu'un rouge-queue nourrissant ses poussins apportait de la nourriture au nid 469 fois par jour. Les Redstarts chassent à la fois les insectes volants et les chenilles. Le diamètre de la zone de chasse atteint 200 à 300 mètres. À la fin de l'été, le rouge-queue ajoute des baies à son alimentation.

Rougequeue avec proie

En mai, le rouge-queue pond 5 à 9 œufs bleus. L'incubation dure environ 15 jours et environ le même nombre de rouges nourrit la couvée. Lorsque les poussins volent hors du nid, et cela se produit à la mi-juin, les parents prennent soin d'eux pendant plusieurs jours, puis les jeunes rouges commencent à vivre de manière indépendante et les adultes commencent la deuxième couvée - dans la plupart des cas. gamme, les conditions climatiques le permettent. Les Redstarts commencent à voler vers le sud en septembre, parfois jusqu'à la mi-octobre. Ils hibernent en Afrique et en Arabie du Sud.

Répartition et zone d'hivernage du rouge-queue commun

Un parent du rougequeue commun est le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros). Elle n'a pas de tache blanche sur la tête et sa gorge et sa poitrine sont noires. Mais, bien sûr, la caractéristique principale du redstart est préservée - la queue rouge.

Cet oiseau est intéressant pour l'histoire de sa distribution. Les habitats d'origine du rougequeue noir sont des montagnes en Europe et en Asie. Sa sous-espèce asiatique perpétue la vie des habitants des montagnes: dans l'Altaï, le Tien Shan, le Sayan, le Dzhungar Alatau, dans la partie sud du Tibet et l'Himalaya, dans les montagnes d'Iran, sur le plateau d'Ordos, dans le Caucase, dans l'Hindu Kush. Chernushki nid sur les rochers et les éboulis. Pour l'hiver, ils s'envolent vers l'Inde, l'Éthiopie et la Somalie, la moitié sud de la péninsule arabique.

Un destin différent était pour le rouge-queue noir - les habitants des Carpates, des Alpes et d'autres régions montagneuses d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Avec la croissance des villes, ils s'installèrent peu à peu parmi les bâtiments en pierre qui, apparemment, leur semblaient des rochers. En conséquence, lentement mais sûrement, le rouge-queue noir a commencé à se répandre au-delà de ses montagnes natales.

Répartition de diverses sous-espèces du rouge-queue noir

A. Bram a écrit à son sujet: «Au départ, le rouge-queue était un oiseau de montagne et niché sur les rochers, mais maintenant en Allemagne, il est devenu un oiseau domestique et a appris à aménager des nids dans les bâtiments, sans faire de distinction entre les villes surpeuplées et les individus. fermes. " Bram note que cet oiseau a été vu en Crimée sur les ruines du Malakhov Kurgan, où «son chant mélancolique était très utile».

Installé dans les villages de montagne des Carpates et des Alpes, le rouge-queue noir a continué à descendre en contrebas, vers les villes plates. Au début, il ne s'est pas particulièrement éloigné de ses habitats d'origine, mais au milieu du XXe siècle, il a commencé à se propager assez rapidement au nord et au sud de l'Europe centrale. Certains auteurs écrivent que la réinstallation du rouge-queue noir a eu lieu après la Seconde Guerre mondiale, alors qu'il y avait beaucoup de ruines dans les villes, où cet oiseau pouvait faire des nids, comme dans les rochers qui lui étaient familiers. Le rouge-queue noir est en dehors des régions montagneuses et vit désormais principalement dans les villes, s'installant dans les trous de dalles de béton, de conduits de ventilation, d'autres niches et dépressions de bâtiments.

L'ornithologue MS Dolbin en 1956 a pour la première fois noté l'apparition du rouge-queue noir en Polésie biélorusse. L. L. Semago l'a rencontrée à Voronej en 1963. Et l'auteur d'un essai sur les redstarts sur le site Web de l'Union russe pour la conservation des oiseaux, Oleg Borodin, dit qu'il a été le premier dans la région d'Oulianovsk à remarquer le rouge-queue noir en 1980.

Sur le territoire de la Russie, il y a plusieurs autres représentants du genre rouge-queue. Le rougequeue sibérien vit en Sibérie orientale (Phoenicurus auroreus). Dans les montagnes de l'Altaï, du Sayan et du Tien Shan, le rougequeue à tête grise (Phoenicurus caeruleocephala), rougequeue à dos rouge (Phoenicurus erythronotus) et rougequeue à ventre rouge (Phoenicurus erythrogastrus). La dernière des espèces nommées se trouve également dans le Caucase.

Description et caractéristiques

La taille de l'oiseau est comparable à la taille du moineau familier, 10 à 16 cm et le poids d'un individu est d'environ 18 à 20 grammes. L'envergure des ailes de l'oiseau peut atteindre 25 cm, les pattes sont fines et hautes. Un petit oiseau ne peut pas être négligé en raison de la couleur vive de l'abdomen et des plumes de la queue.

La couleur orange ardente a donné le nom aux oiseaux. Rougequeue sur la photo témoigne qu'il ne peut être confondu avec personne d'autre. La tête, le dos est gris. Les joues et le cou sont noirs. La femelle a une couleur brunâtre du plumage, avec des marques de bronzage rouge - moins frappantes que celle du mâle. Les jeunes individus ont le plumage gris avec des taches ocres. À l'automne, la couleur de tous les oiseaux s'estompe, devient sourde.

L'oiseau a un bec large et légèrement allongé. Il est parfaitement adapté pour attraper des proies. Une caractéristique du mouvement du redstart est la contraction fréquente d'une queue extraordinaire.

Les oiseaux migrateurs se rendent dans les quartiers d'hiver en Afrique centrale au début de l'automne. Ils s'envolent toujours la nuit en septembre - début octobre. Au printemps, en mars-avril, ils retournent dans leurs lieux de nidification d'origine.

Les tentatives de garder les oiseaux dans des cages sont couronnées de succès avec de bons soins. Mais le rougequeue s'habitue longtemps aux humains, chante peu en captivité. Au début, les ailes sont attachées aux oiseaux, sinon elles battent contre la cage et meurent.

Rouge-queue plus souvent que d'autres parents, il se trouve dans la description des espèces de l'ordre des passereaux de la famille des moucherons. Au total, les redstarts comprennent 13 espèces qui habitent l'Inde, la Chine et de nombreux pays asiatiques. Les principales différences entre les oiseaux résident dans la couleur d'origine du plumage. Tout le monde est uni par un physique fragile, un bec en forme de poinçon.

Rougequeue commun

Pour la Russie, l'habitat des redstarts est caractéristique:

  • à tête grise (ordinaire),
  • rougequeue noir,
  • jardin,
  • Sibérien,
  • à ventre rouge,
  • rouquine-foulques.

Rougequeue à tête grise (commune). Le plumage luxueux, orange et noir, est inhérent aux mâles. Le front blanc a donné le nom à l'espèce. Un bel oiseau ne peut être confondu avec personne, il se caractérise par un chant sonore. Le rouge-queue vit dans le nord-ouest de l'Afrique, une vaste partie de l'Eurasie.

Rougequeue à tête grise

Rougequeue noir. Un petit oiseau, plus petit qu'un moineau, la masse d'un individu n'est que de 14 à 18 grammes. Le mâle a le plumage noir du front, des joues, du cou, la partie supérieure du corps est grise, la queue est orange avec des taches noires.

Rougequeue femelle couleur plus uniforme, sous-caudale et supérieure de la queue, comme chez un mâle, tons rouges. Les oiseaux vivent dans les paysages montagneux d'Asie et d'Europe. Ils aiment les niches rocheuses, les falaises, les pentes de galets.

Rougequeue noir

Dans les villes, les oiseaux sont attirés par les zones industrielles avec des cheminées d'usine, des échafaudages. Nous avons remarqué des rouges-périls noirs se rassemblant en groupes sur les dômes des églises. Le chant de Chernushki est rude, rauque, avec de multiples répétitions.

Le rouge-queue est le jardin. Un oiseau brillant, dont le sommet est cendré, le front, la gorge, les ailes sont partiellement noirs, l'abdomen est blanc. Un plumage rouge vif orne la poitrine, les côtés et la queue. Il y a une tache blanche sur le front. Les femelles sont de couleur plus modeste, bien que des bords rouge rouille ornent également la tenue grise.

Rougequeue de jardin femelle

Habitat préféré - dans les arbres de vieux parcs, vergers. Habite oiseau rougequeue dans les forêts mixtes de conifères avec des fourrés d'arbustes. Les chants du jardinier sont euphoniques, sonores. Les ornithologues amateurs notent une tendance à imiter les trilles des autres, pour lesquels ils l'appellent un oiseau moqueur.

Rougequeue sibérien. La couleur ressemble à un représentant ordinaire (à tête grise) de l'espèce, mais la tache blanche n'est pas présente sur la tête, mais sur les ailes. Le nom de l'oiseau reflète l'habitat. Trouvé dans le sud de la Sibérie, dans la région de l'Amour. Construit des nids sous les toits des maisons, dans les creux des vieux arbres, dans les fissures des falaises rocheuses.

Rougequeue sibérien

Rougequeue à ventre rouge. Parmi les parents, l'oiseau est de plus grande taille. La couleur ressemble à l'espèce sibérienne, mais le plumage est plus brillant. Rougequeue mâle avec une poitrine rouge rougeâtre et des taches blanches sur les côtés des ailes. La femelle n'a pas de points lumineux. En Russie, on le trouve dans les montagnes du Caucase central, au sud de la Sibérie. Habitat préféré - dans les fourrés d'argousier, de saule de rivière.

Rougequeue à ventre rouge

Foulque Rougequeue. Un petit oiseau, très mobile et mélodieux. Les couleurs vives, la construction élancée et la disposition vivante attirent l'attention sur les habitants des parcs, des jardins, de la forêt sauvage.

Foulque rougequeue

Le tremblement constant de la queue rouge, les jambes hautes, les vols fréquents sont inhérents à la foulque. L'oiseau tire son nom d'une tache blanche sur son front. Rougequeue chantant sonore, beau, avec des éléments d'imitation à la fin. Les premières chansons du chauve à l'aube sont parfois confondues avec des trilles de rossignol.

Écoutez la voix de la foulque rougequeue

Mode de vie et habitat

L'aire de répartition du redstart est large, passant par le territoire de l'Afrique du Nord-Ouest, de l'Asie et de l'Europe. Les oiseaux passent l'hiver dans le sud de la chaîne, et avec l'arrivée du printemps, ils retournent en Europe. L'arrivée des oiseaux dépend du réchauffement et de l'apparition d'une base alimentaire - l'abondance d'insectes dans les jardins, les parcs, les zones forestières.

Les Redstarts évitent les zones clairsemées et leur apparition dans la steppe forestière est peu probable. Leurs endroits préférés sont les vieux parcs aux arbres creux. Les populations d'oiseaux urbains sont souvent plus nombreuses que les oiseaux forestiers.

Le rouge-queue préfère une existence solitaire, de sorte que les oiseaux restent séparés les uns des autres. Les groupes ne se forment qu'en cas d'accumulation de nourriture en un seul endroit. Chaque redstart occupe un site individuel.

Jusqu'en juillet, vous pouvez entendre leur chant mélodieux, surtout la nuit. Les jeunes hommes chantent plus que les autres. Leur chant dure presque 24 heures sur 24. Plus tard, les oiseaux sont calmes. Fin juillet - début août, le rouge-queue a une saison de mue. Avec l'arrivée de l'automne, les oiseaux s'envolent pour hiverner dans les zones méridionales de leur aire de répartition - les pays d'Afrique, jusqu'à la péninsule arabique.

Les observations de redstarts montrent qu'ils aiment nicher dans les jardins dans des maisons spécialement préparées sur de grands arbres. Les mâles arrivent les premiers pour s'asseoir et montrer aux femelles qui arrivent qu'elles sont prêtes à se rencontrer.

Des queues brillantes, comme des balises, attirent le couple vers le lieu de nidification. Cette attraction des oiseaux par les jardiniers est d'un grand avantage. La future récolte est protégée des insectes ravageurs: chenilles, moustiques, chrysomèles. La proximité avec les humains ne dérange pas les oiseaux.

Aliments

Le régime alimentaire des redstarts, comme tous les flycatchers, est basé sur les insectes. Cette caractéristique fait des oiseaux les protecteurs incontestables des forêts, des parcs et des jardins. En une saison, le rouge-queue détruit une myriade de coléoptères, fourmis, punaises de lit, bousiers, mouches, moustiques et leurs larves. En règle générale, les oiseaux chassent à la volée en avalant des insectes volants dans les airs. Attraper des proies en vol est plus typique chez les mâles.

Les femelles Redstart préfèrent chasser la nourriture au sol des collines, s'installant sur les branches inférieures des plantes, les niches des bâtiments. Après avoir remarqué des proies, les oiseaux plongent à la surface de la terre à la recherche d'araignées, de vers de terre, de mille-pattes, d'escargots, de chenilles.

L'approvisionnement alimentaire du rouge-queue est très varié. À la fin de l'été, des aliments végétaux sont ajoutés à l'alimentation. Les oiseaux se régalent de baies de forêt et de jardin, de graines de plantes. On remarque qu'ils aiment le sureau, le cassis, la framboise.

Le processus pour trouver de la nourriture, la manger est intéressant. Les oiseaux inspectent les troncs, les fissures, observent le mouvement des branches et des feuilles. La proie capturée n'est pas immédiatement absorbée, elle est transférée dans un endroit sûr pour un repas.

Le rougequeue traite les gros insectes par étapes. D'abord étourdit avec son bec et jette d'une hauteur pour immobiliser sa proie. Puis il le coupe en morceaux. Chez les petites sauterelles, insectes qui courent, les pattes sont pincées avant de manger.

Les Redstarts sont très attentifs à nourrir leurs bébés. Avec leur bec, ils broient d'abord les aliments à l'état pâteux, puis envoient les baies ou les insectes transformés vers le bec des héritiers.Les poussins gloutons harcèlent leurs parents jusqu'à l'épuisement physique. Les parents visitent le nid jusqu'à 500 fois par jour, apportant de la nourriture hachée dans leur bec.

Reproduction et espérance de vie

L'arrivée printanière des rouges pour la nidification a lieu à la mi-avril. Tout d'abord, les mâles apparaissent, suivis des jeunes animaux, les femelles sont les dernières à atteindre. La tâche des mâles est de trouver le meilleur coin pour le futur nid. Entre les mâles, une lutte commence pour la primauté dans la capture d'endroits douillets. Le mâle marque son territoire, protège, appelle la femelle avec des chants invitants en hauteur.

Oeufs rougequeue

Pour les futurs nids, les oiseaux choisissent de vieux creux, des branches d'arbres épaisses, des vides entre les racines saillantes, des niches dans des tas de bois, des endroits isolés derrière le revêtement des bâtiments. Les grottes peu profondes et les greniers attirent également les rouges-rouges secrets.

Des morceaux d'écorce, des brindilles sèches, des feuilles, des fils trouvés par les oiseaux, des cordes, des morceaux de tissu, des bouts de papier deviennent le matériau de construction. La colonie à l'intérieur est tapissée de mousse, de morceaux de laine, de coton, de plumes. Le nid est toujours couvert de l'extérieur par un auvent, des branches, à l'abri des regards indiscrets. La peau est généralement découverte par accident, elle est tellement bien déguisée.

En mai - début juin, la formation du nid est terminée. Fait intéressant, ni le bruit, ni la proximité humaine, ni les odeurs n'interfèrent avec une étape importante de la vie des oiseaux. Bientôt, une couvée de 5 à 8 œufs bleuâtres se forme. La femelle est principalement engagée dans l'incubation de la future progéniture. Le mâle la remplace occasionnellement pendant cette période. L'incubation des œufs dure jusqu'à 2 semaines.

Lorsque les poussins éclosent, les inquiétudes des parents se multiplient. Pendant 2-3 semaines, ils chassent continuellement et apportent de la nourriture aux poussins insatiables. Les rouges sont des parents attentionnés.

Oeufs rougequeue

Ce n'est pas un hasard si les coucous jettent leurs œufs dans leurs nids. Chaque poussin rougequeue nourri, même s’il s’est avéré être un enfant trouvé. Prendre soin des coucous est le même que pour les oiseaux indigènes.

Nourrir les jeunes dure même après le premier vol des poussins du nid. Les parents anxieux montrent de l'inquiétude jusqu'à ce que la progéniture se tienne fermement sur l'aile et commence à errer par elle-même dans la forêt à la recherche de nourriture. Ce n'est qu'après cela que la famille se sépare. Ce processus dure généralement un mois.

Au cours de la saison, les redstarts parviennent à démarrer une nouvelle couvée d'œufs une seconde fois et à reprendre le chemin parental avec le même soin émouvant pour la couvée. Les jeunes animaux atteignent la maturité sexuelle dès la première année de vie.

Poussins Rougequeue

Des conditions favorables permettent aux rouges de vivre 7 à 9 ans. Il existe un cas connu de longévité record - 9,5 ans. Être en captivité raccourcit souvent leur existence. On remarque que ces oiseaux aiment beaucoup la liberté.

En 2015, le rouge-queue, en tant que l'un des oiseaux les plus répandus nécessitant des soins humains, a été déclaré oiseau de l'année en Russie. Préserver la diversité des espèces et le nombre d'oiseaux est une tâche commune pour les amoureux de la nature.

Définition de «Rougequeue à tête grise (phoenicurus caeruleocephalus vig.)» Dans EBNB

Ce rouge-queue de montagne n'habite que les forêts de conifères de montagne du Tien Shan et du Dzhungarskiy Alatau au Kazakhstan. Contrairement aux deux espèces précédentes, il vole en dehors du Kazakhstan pour l'hiver. Il hiberne, peut-être déjà dans le sud de l'Asie centrale. Son envol au Kazakhstan ne s'exprime que dans le Tien Shan occidental.

C'est le seul rougequeue avec une queue noire. La tenue du mâle ressemble à une robe de deuil: il est presque tout noir, seuls l'abdomen et le miroir sur l'aile sont blancs et la couronne de la tête est bleuâtre-cendre. La femelle est brun grisâtre avec une queue noire et le dessus de la queue rouge châtain. Sinon, c'est un vrai rouge-queue, seulement il attrape des insectes en l'air un peu plus souvent que les autres espèces. Appel - calme, et pendant l'alarme - un cliquetis perçant, quelque chose comme "tsktsktsktsk". Le morceau est très particulier, mais très calme, il se compose de multiples répétitions des sons "trts-trts-trts". Les mâles chantent généralement sur la cime des arbres, tandis que les branches inférieures leur servent le plus souvent de complément de chasse.

Les poussins naissent deux fois par été. Nid dans un abri: sous une pierre, une butte herbeuse, sous une souche ou dans une niche rocheuse. Une couvée de 3 à 5 œufs clairs (du blanc avec une teinte bleuâtre au beige) est incubée par la femelle pendant deux semaines. Les deux oiseaux nourrissent les poussins pendant la même durée dans le nid, leur apportant des insectes, mollusques, mille-pattes et autres invertébrés jusqu'à 100 fois par jour. Déjà une semaine après le départ des poussins, la femelle s'assoit pour incuber une nouvelle couvée, et le mâle nourrit et s'occupe des poussins déjà bien volants pendant une autre semaine. En août, pendant la mue, les adultes et les jeunes mangent en masse des baies de chèvrefeuille.
Au Kazakhstan, on les trouve d'avril à octobre.

Pin
Send
Share
Send
Send